#KunsiTour, la Caravane de beauté !

Après Yamoussoukro en début de semaine, c’est Daloa qui a accueilli la team Kun’si ce week-end. A cette étape de la tournée, je peux affirmer que l’objectif de départ est atteint : apporter nos conseils à ces femmes de l’intérieur du pays, qui n’ont pas beaucoup accès à des services et des produits de qualité. Nous avons pu noter énormément de préoccupations concernant les soins quotidiens, les bons produits, etc. Ce qu’il faut retenir, c’est le manque de services adaptés aux chevelures crépues. Toutes celles que nous avons pu rencontrer ont dit presque la même chose : « nous souffrons ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A Daloa, nous avons pris un grand plaisir à travailler avec l’Association des Coiffeurs de la ville, une structure bien organisée : plus de 200 salons et coiffeurs individuels ont été recensés, et la présidente Béa semble mener les activités de l’association de bonne main. Des salons accueillants, à l’image de Gérard (vice-président de l’association) et d’Agathe, gérante de « Antilope Coiffure » qui nous a laissé investir son espace avec beaucoup de gentillesse.

Ça a été une joie de pouvoir prendre soin des chevelures de toutes ces dames.

Prochaine étape du #KunsiTour : Bouaké du 9 au 11 octobre, avec en soutien la Team Lotus de Satoci.

Merci encore à L’Oréal via Dark & Lovely Au Naturale, Stenders, Dr Magic Solutions, Nature et Traditions, Adeba Nature qui nous ont accompagné sans hésiter.

Publicités

WESTERN UNION fait un don de 12 millions à SOS Village d’enfants

En me rendant au Village SOS d’Abobo, je ne m’attendais pas à découvrir un endroit aussi plein de charme et de vie. Une fois franchi le portail d’entrée, le mot « VILLAGE » prend tout son sens.

imagesDes maisons qui accueillent chacune une famille (10 enfant, 1 maman), un espace vert pour savourer la vie au quotidien, ce n’est pas un orphelinat, mais un espace de vie pensé pour aider au mieux ces enfants en difficulté, réunis au sein de cette initiative créée par l’Allemand Hermann Gmeinner.

Le Village SOS d’Abobo est devenu en 1971 le premier village d’enfants SOS d’Afrique, avec son jardin, une école primaire, un foyer de jeunes et un centre médico-social. 100 enfants entre 1 et 17 ans y séjournent.

C’est en répondant aux appels aux dons de cette initiative que Western Union a entrepris depuis quelques années de lui apporter son aide. La société spécialisée dans les transferts d’argent dans le monde entier, parraine 10 enfants qui bénéficient de bourses prenant en charge leurs frais de scolarité et les activités contribuant à leur développement personnel. Ce mercredi 5 Avril,  Western Union a en sus remis un chèque d’un peu plus de 12 millions de FCFA, montant partiel d’une aide annuelle s’élevant à 44.000 $.

20170405_111406.jpgA la tête des délégations régionale et Allemande venues spécialement pour l’occasion, Mme Diarra, Vice-Présidente de  Afrique a parfaitement résumé l’objectif de l’initiative :

« Les villages SOS préparent l’avenir des enfants ».

Au terme d’une cérémonie sobre, ponctuée des talentueuses démonstrations des enfants en danse, poème et chant,  c’est donc la bibliothèque du Village SOS Aboisso qui bénéficiera d’une réhabilitation et d’un renflouement en matériel et ressources éducatives.

Si vous l’ignoriez comme moi, il existe 3 Villages SOS en Côte d’Ivoire. Le plus connu est certainement celui d’Abobo, mais les entités de Yamoussoukro et Aboisso viennent à leur tour soutenir l 850 enfants à travers les Programmes de renforcement de la famille, qui bénéficient également aux communautés alentour.

Il n’y a jamais trop d’aide, alors si vous souhaitez participer à l’avenir des enfants en situation difficile, vous pouvez faire un don ici ou en appelant le +225 45 02 03 24.

En bonus : petite demo de danse par nos amis du jour 🙂

[Article Sponsorisé]