Les femmes et la finance

En Afrique, comme partout dans le monde, la femme est considérée comme la gestionnaire des finances d’un foyer. C’est elle qui répartit les ressources en fonction des priorités de la famille.

A un niveau économique plus élevé, on peut remarquer que la femme n’est pas mise à grande contribution, considération faite des capacités de gestion qu’on lui attribue à un degré moindre, c’est à dire dans le cadre familial. Peu de femmes ont jusqu’à ce jour eu l’opportunité d’être à la tête d’établissements financiers en Afrique. Et pourtant, quelle contribution elle pourrait apporter dans le développement ! Lire la suite

La tontine, cette épargne africaine

Ahhh, quand ces femmes africaines se réunissent pour parler de tontine, ça donne quelque chose…

Imaginez une confrérie de « vieilles » – elles ont toutes entre 40 et 70 ans – de différents horizons: Mali, Sénégal, Côte d’Ivoire, Mauritanie, Cameroun, Congo… Ça donne:

1. une panoplie de couleurs: elles sont sapées en boubou et bazin multicolores;

2. un répertoire de voix aux aiguës inégalables;

3. une table super garnie: c’est cela le plus intéressant; 15 femmes qui se réunissent, ça signifie une table à manger hyper super remplie. Juste pour vous mettre l’eau à la bouche – et je m’adresse aux connaisseurs de l’Afrique de l’ouest en particulier- : de l’Attiéké, de l’Aloco, du poulet et du poisson braisé, des pastels, du couscous, sans oublier les plus importants: le Dêguê et le jus de Gingembre (Gnamakoudji pour les connaisseurs ;-)).

Pas besoin de vous dire que je ne me suis pas fait prier pour goûter à tout, même si j’étais plutôt là en tant que serveuse…

La tontine, qu’est-ce-que c’est?

En gros, ça fonctionne comme une épargne. Plusieurs personnes se réunissent, en général des femmes, pour mettre dans un fonds commun une somme fixée au départ, pour une période déterminée. Chacune à son tour empoche la somme recueillie, à périodicité aussi déterminée à l’avance. Le but des tontines en Afrique est généralement d’aider les participants à démarrer une activité source de revenus. La tontine a donc une valeur économique, en tant que source de financement.

Mais au-delà de la fonction économique, la tontine permet de tisser des relations sociales entre amis, collègues, voisins, sur une base de confiance. Elle a donc une valeur sociale de grande importance, dans une époque où les sociétés s’individualisent de plus en plus.

Petite leçon d’histoire: la tontine existe depuis le 17e siècle, initiée par Lorenzo Tonti, banquier napolitain, mais plutôt sous forme d’assurance-vie (source wikipédia).