Baob’Art : créativité et ethnique au programme

Il y a déjà quelques semaines que j’ai pu rencontrer les initiatrices de cette exposition, qui se veut différente de ce qu’on voit habituellement.

Il y aura de tout : Accessoires, linge de maison, déco, art de la table…

On ne peut pas le nier, quand on parle de ce genre d’évènement, on a une crainte spécifique : retrouver les mêmes objets chez tous les exposants. C’est tellement fréquent qu’il faut fouiller minutieusement pour trouver ce petit truc spécial auquel on accroche.

 

Baob’art part sur la volonté de valoriser chacune des créations de ses participants. Il y a tellement de belles idées qui ont peur de sortir des pavillons privés, par crainte de copie ! Ce n’est pas la propriété intellectuelle qui y mettra un frein, croyez-moi…

Pour cette première édition, BAOBAB Collection (à la base de l’exposition) a voulu rassembler ses confrères créateurs sur une plateforme dédiée. Ce sera le lieu pour travailler à établir une charte éthique, pouvant garantir à ces artistes le respect et la valorisation de son travail.

Rendez-vous le 6 mai, au Pavillon Nennya à Angré. L’évènement tombe à pic pour trouver de beaux cadeaux pour la fête des mères 😉 et donc, nous y reviendrons.

Plus d’infos au 09 396 529 ou 06 111 313

 

Publicités

#BlackUp : Friends, Fun & Make up

image

Invitée par la boutique Black Up cette semaine en compagnie d’autres blogueurs mode et beauté, c’était l’occasion de découvrir l’ensemble des produits de la marque ainsi que la collection 2016.

Lire la suite

Le noir n’a pas de style, dixit ELLE

Il aura fallu Michèle Obama, première Première Dame noire des USA pour faire naître une culture de l’élégance…

Choquée, je suis extrêmement dépassée, comme on le dit chez moi, qu’un aussi grand magazine que ELLE puisse laisser passer un tel article sans rien avoir à y corriger… Nous n’avons pas de style…

Il va être difficile de ressortir ici tout ce que nous dégageons en terme de style vestimentaire… Mais une chose est sûre, nous n’avons JAMAIS attendu d’ELLE un hors-série « Les noires, voici pour vous: comment vous habiller ». C’est encore plus drôle quand on constate que de grandes enseignes de mode s’imprègnent de détails « africains » dans leurs nouvelles collections. Je serai même tentée de laisser nos amis d’Afrique Centrale, membres attitrés de la Sapélogie inculquer à cette chère Nathalie ce que c’est que l’agencement des couleurs, mais je doute quand même un peu que ce soit le meilleur exemple.

Dieu merci, il existe de vrais magazines, de vrais stylistes noirs, africains ou pas, qui font de NOTRE mode, un vrai plaisir des yeux et des sens .

J’aimerai bien que les lecteurs se laissent aller, et démontrent à ce magazine ce que c’est qu’être africain et élégant à travers leurs propres exemples… Laissez-vous aller.

Pourquoi tu dois participer à la parution de FashizBlack en version papier…

FashizBlack, tu connais? J’espère bien… Parce que c’est LE magazine en ligne consacré à la mode, qui se veut universel, chic juste comme il faut, et surtout très tendance. Fini la « pseudo-mode » dans laquelle on ne se retrouve pas forcément. Si tu n’oublies pas tes racines Afro, et que la culture européenne ne t’est pas indifférente, alors tu as tout ce qu’il te faut sur FashizBlack.
Pourquoi rester uniquement en ligne, quand on peut sortir la version « sac à main »? On veut toutes avoir quelque chose de bien à lire quand on veut non? Alors, c’est le moment de participer à la sortie du premier numéro version papier de FashizBlack.
Réseaux sociaux aidant, nous avons sorti les 10 meilleurs raisons que tu as de mettre la main à la poche. Twitter, un hastag et hop, tout le monde s’y est mis!

1. Etre #FASHIZBACKER coûte presqu’autant qu’un code allopass pour un film sessouel ou une dissertation de Philo sur oodoc #Sachezle

C’est simple, au lieu de tricher sur Oodoc, travaille, et le film sessouel c’est pas de ton âge. Investis plutôt dans du concret ^^.

2. Quand tu es #FASHIZBACKER ton nom est listé sans le montant, DONC tu peux mythonner que les 65€ C’EST TOI!

J’avoue que c’est tentant…

3. Devenir #FASHIZBACKER C’est s’assurer de ne plus se taper les annonces <camerounaise Cherche blanc> du « magazine-dont-on-taira-le-nom! » dans ses toilettes!

No comment!

4. En étant #FASHIZBACKER tu ne te prendras plus la tête pour le cadeau à ta go, Allez Hop un abonnement #FASHIZBLACK et fiche moi la paix!

J’en connais qui devraient être happy…

5. #FASHIZBLACK répond à la question : <Qu’est-ce que les noirs font de haut de gamme?>. C’est fini la génération <paillasson du monde> dèh

Tout est dit…

6. Devenir #FASHIZBACKER c’est aussi avoir des magazines féminins où les gos ne ressemblent pas toutes à des coton tiges qui vont se casser!

+10000000

7. Grâce aux #FASHIZBACKER tu pourras enfin illustrer à Tantine qu’il y a 10000 façons de porter le pagne sans passer pour Amadou&Mariam

+1000000000000000

8. Ou sinon tu peux aussi devenir #FASHIZBACKER pour dire à ton Tonton que tu connais ceux qui écrivent ça! Il va négocier une dédicace DIRECT!

Futur élément d’escroquerie familiale ou … ???

9. Deviens aussi #FASHIZBACKER si tu ne veux plus voir QUE des photos d’enfants bouffant des mouches dans les magazines, avec appel aux dons!

Hahahahahahaha… Mince, j’ai mal au ventre!!!

10. Moi j’veux surtout que #FASHIZBLACK monte pour évincer « magazine-dont-on-taira-le-nom! » (encore!!) TChié! Qd une tantine a ça aux toilettes, tu peux aller c**** dans lavabo hein

Si après tout ça, tu ne vois pas d »intérêt, bah, je ne peux plus rien pour toi…

Par contre, il reste 2 jours pour atteindre la barre des 20 000 euros, alors…

Bon, moi j’y vais! Euh, Paypal, ça marche aussi? 🙂