#KunsiTour, la Caravane de beauté !

Après Yamoussoukro en début de semaine, c’est Daloa qui a accueilli la team Kun’si ce week-end. A cette étape de la tournée, je peux affirmer que l’objectif de départ est atteint : apporter nos conseils à ces femmes de l’intérieur du pays, qui n’ont pas beaucoup accès à des services et des produits de qualité. Nous avons pu noter énormément de préoccupations concernant les soins quotidiens, les bons produits, etc. Ce qu’il faut retenir, c’est le manque de services adaptés aux chevelures crépues. Toutes celles que nous avons pu rencontrer ont dit presque la même chose : « nous souffrons ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A Daloa, nous avons pris un grand plaisir à travailler avec l’Association des Coiffeurs de la ville, une structure bien organisée : plus de 200 salons et coiffeurs individuels ont été recensés, et la présidente Béa semble mener les activités de l’association de bonne main. Des salons accueillants, à l’image de Gérard (vice-président de l’association) et d’Agathe, gérante de « Antilope Coiffure » qui nous a laissé investir son espace avec beaucoup de gentillesse.

Ça a été une joie de pouvoir prendre soin des chevelures de toutes ces dames.

Prochaine étape du #KunsiTour : Bouaké du 9 au 11 octobre, avec en soutien la Team Lotus de Satoci.

Merci encore à L’Oréal via Dark & Lovely Au Naturale, Stenders, Dr Magic Solutions, Nature et Traditions, Adeba Nature qui nous ont accompagné sans hésiter.

Publicités

Kun’si lance les activités du Club Privilège

Presque 5 mois après le démarrage, les choses bougent chez Kun’si 🙂

Le centre capillaire a dernièrement lancé ses offres d’abonnement soins, qui représentent près de 50% de ses prestations. Kun’si démarre également les activités de son Club Privilège avec une carte qui donnera un accès à de nombreux avantages : Lire la suite

Kun’si, pour la beauté capillaire : Bienvenue chez vous !

Cela fait exactement un mois que le premier établissement Kun’si a officiellement ouvert ses portes. Vous savez ce que c’est ? Une future chaîne de centres de soin et d’entretien du cheveu naturel.

Logo Kun'si

Pourquoi avoir créé Kun’si ? En vérité, c’est un projet qui date d’au moins 5 ans.  Lire la suite

J-25 : Wax a Wonderful World Abidjan

Dans moins d’un mois, Wax a Wonderful World pose ses valises à Abidjan.

Le 3 Décembre à la Galerie Houkami Huyzagn, le salon sera dédié à la mode inspirée d’Afrique et à la culture qui en dérive.

Organisé par Pagnifik en collaboration à Abidjan avec Ayana Webzine et Originvl – Arts et Culture, la programmation prévoit :

• du shopping avec une vingtaine de marques de prêt-à-porter, accessoires de mode, décoration et des produits de beauté 

• une exposition Art et Culture

• des animations pour tous (adultes et enfants). J’ai d’ailleurs l’honneur de diriger le défilé spécial Coiffures Afro avec la communauté Nappys de Babi.

L’entrée à 2 000 F permet de bénéficier d’un goodie bag offert par notre partenaire Wina Wax.

Billetterie en ligne ouverte

http://www.waxwonderfulworld.com/billetterie/

Mon TWA et sa routine du mois.

Ce n’est pas parce que c’est un TWA* qu’on ne fait pas de Soin ! Qu’ils soient longs ou courts, vos cheveux auront toujours besoin que vous leur accordiez un minimum d’attention.

Ma routine actuelle est très axée hydratation, parce que c’est l’un des plus gros défis des cheveux crépus. Je me conditionne pour adopter dès maintenant une bonne habitude que je dois conserver sur le long terme. En quelques points :

– hydrater et nourrir : humidification + crème et/ou huile chaque soir au coucher ET foulard satin/soie pour conserver toute l’eau apportée.

J’utilise le spray, le lait hydratant et l’huile de la gamme Evolve by Nanou Sassou, « Hair Doctor » à l’honneur lors du premier beauty brunch des Nappys de Babi.Quand j’ai envie de faire simple, c’est du beurre de Karité. 

– vu que c’est court, je lave presque tous les jours (c’est trop chic!) : soit shampoing directement au savon noir ou avec un shampoo 2 en 1. 

En ce moment, je teste le nouveau Low Shampoo Garnier Ultra Doux Avocat Karité, nouvelle formule mieux adaptée à nos spécificités du sud.
Soit j’opte pour un soin profond + shampoo. Dans mon bac, le merveilleux soin de Bissa’a, une marque que vous découvrirez très prochainement dans la Kauribox, ainsi que le duo Shampoo-Conditionner Evolve.

Et vous, quelle est votre routine actuelle ?

*TWA: afro très court.

Court ou long, restez vous-même! 

Bam ! Un vrai saut dans le passé. Comme la première fois, sur un coup de tête, j’ai tout coupé.

Je me rappelle, janvier 2011, la coiffeuse a eu la même réaction :

– En tout cas moi je coupe pas tout cheveu ça là !

Aie ! Ce sont seulement des cheveux ! Il faut couper là-bas! 

Même si je suis sur liste rouge – ils sont nombreux à ne pas être contents, je vous assure -, je me sens bien. Bien, tout simplement, parce que ce geste n’a rien de particulier. Une envie est passée, je l’ai satisfaite. 

C’est exactement ce que vous devriez faire : satisfaire vos envies !

On ne ressent pas toujours ce petit truc qui vous picote, vous titille les méninges. Mais quand ça arrive, il n’y a pas 36 solutions. Laissez-vous faire. C’est peut-être un besoin de changement, une remise en cause. Ce n’est peut-être qu’une simple transition vers un meilleur vous. Vous empêchez ce meilleur de se manifester et de vous apporter tout le bonheur qu’il convoie. 

Pour moi, ça a été les cheveux. Après près de 6 ans de « crépitude », il fallait que je les enlève.

Les retirer pour mieux les voir repousser. Prendre le temps de savourer. La fameuse phrase « c’est parce que tu en as que tu les coupes » me fait toujours rire, parce que les gos avec les vrais cheveux sont dans la ville, laissez mes mougou-mougou là 😁. C’est sûr que mes tripatouillages vont me manquer, mais le court me donne envie d’être plus jolie, plus soignée. Qui sait, ça va peut-être jouer sur moi et ENFIN me pousser à faire un peu de zèle stylistique – ça n’a pas marché la première fois oh !
Couper et regarder repousser, c’est aussi un bon moyen de vérifier que j’ai acquis de bons gestes tout au long de ces années. Si tel est le cas, il devrait être aisé de les mettre en application pour un résultat encore meilleur que celui auparavant. Pourquoi ne pas en faire un défi ? Voilà une bonne raison ! Relançons la machine, et voyons ce que ça donnera. 

Bref, j’ai tout coupé, et je me sens BIEN !

#ChroniquesDuRamadhan #Day6 : La retenue

image

La retenue, c’est lorsque tu fais tout pour ne pas réagir quand la tresseuse s’obstine à vouloir peigner tes cheveux crépus malgré ton interdiction formelle (apparemment ça n’était pas assez ferme), qu’elle hurle dans tes oreilles pour parler à ses copines puisqu’elle a bien évidemment mis à fond sa sélection de coupé – décalé et qu’une dizaine de petits enfants jouent en désordre autour de toi…

A la découverte de l’Huile Prodigieuse de Nuxe

La semaine dernière, quand j’ai dit que j’allais au lancement de Nuxe en Côte d’Ivoire, le premier à réagir a été un homme :

« Je te conseille leur « Huile prodigieuse » huummm ca là hum #connaisseurconnait huummm ta peau va devenir huuuummmm même le velours semblera râpeux à coté »

Lire la suite

Kauribox : la première beautybox débarque en Côte d’Ivoire

Découvrir de nouvelles choses, des produits de qualité, en exclusivité, ou tout simplement quelque chose d’atypique. C’est la promesse de la Kauribox, la première beautybox qui atterrit sur le marché en Côte d’Ivoire. Lire la suite

Le mouvement nappy s’étend…

En deux jours, je vois circuler 2 articles sur le mouvement nappy.

Même si je ne suis pas à 100% d’accord avec Jeune Afrique qui le classifie un peu comme une mode, je suis contente que ces articles mettent en relief la recherche du bien-être et d’un retour aux sources.  Abandonner l’esthétique proposée pour se réapproprier sa vraie nature, explique Jacques Flasseur dans cet article.

Un autre point que je ne valide pas forcément: le caractère coûteux de ce retour au naturel. C’est vrai que le cheveu crépu demande de l’entretien, mais est-ce vraiment plus exigeant que les cheveux défrisés? Je dirai que cela dépend, mais de mon point de vue, il n’y a pas nécessité de faire des excès. Personnellement, je peux dire que j’ai dû réduire de 80% le budget « cheveux » que j’avais, je ne me contente plus que de quelques produits naturels qui se trouvent dans toutes les maisons ivoiriennes, à commencer par le beurre de karité. Mes cheveux crépus ne s’en portent que mieux. Maintenant, si vous voulez atteindre la longueur de Alicia James en 1 an (restons raisonnables!), c’est clair que vous épuiserez vos ressources en produits magiques…

Des salons spécialisés se créent, comme le Centre Feymie’s Hair Care à Abidjan; des communautés se développent (Nappys de Babi). Ca se motive, ça s’organise, et c’est juste génial.

Tout ça pour dire que c’est un réel plaisir de voir que nous commençons à nous assumer de plus en plus. Que le mouvement n’est pas un effet de mode…