Entrepreneuriat : le mode Akpani, vous connaissez ?

Lorsqu’on planche véritablement sur un projet, vous avez ce moment spécial où votre esprit « se réveille ». Lire la suite

Publicités

Geo Wash, vous connaissez ?

Une chose que je vais avouer avec – juste un peu – honte, c’est que la pauvre petite voiture que je conduis est un vrai bazar quelquefois (aujourd’hui ça va, promis). A force d’être dans tout et rien, on y retrouve pêle-mêle chaussures (passer des escarpins aux sandales, c’est vital !), documents, tickets de caisse, etc. Vraiment, la choupette souffre de temps en temps. Lire la suite

Nettoyez, c’est libérateur !

J’avoue que nous sommes souvent – très souvent ! – coupables des désagréments et mauvaises situations que nous vivons quotidiennement.

Au fil du temps, je comprends que c’est parce que nous entretenons un environnement qui n’est pas forcément bienveillant à notre encontre. Bien qu’on se sente oppressé, envahi, et que sais-je d’autre, il nous est difficile de changer les conditions dans lesquelles nous nous trouvons ! Et pourtant, il n’y a qu’une seule bonne chose à faire : NETTOYER. Lire la suite

Doit-on avoir peur du Nouveau ?

C’est quoi, le nouveau ? Un défi, un challenge, un examen ?

Tous les jours, nous devons faire face à quelque chose que nous ne connaissions pas auparavant. Ça peut être une tâche supplémentaire, une mission soudaine, un changement de cap, ou même de lieu de vie.

Comment vous appréhendez le nouveau ? Lire la suite

Le jour où on sait…

On passe le temps à définir dans la tête chaque élément de notre produit ou service. Tout y est clair, tellement qu’on pourrait l’expliquer le plus clairement possible en 2, voire 1 phrase. Mais qu’est-ce qui nous empêche de COMMENCER ? L’hésitation. Lire la suite

Cofina-Dojo coache 10 start-ups pour son premier Boostweekend à Abidjan

Pour son premier BoostWeekend à Abidjan, la Startup House by Cofina-Dojo accueillera 10 startups early-stage qui développent des solutions innovantes pour les marchés africains au cours d’un programme intensif pour startups prometteuses au Novotel Abidjan, du 25 au 27 août 2017.

Lire la suite

Persévérance.

Vous êtes-vous déjà demandé(e) si votre volonté était réellement aussi forte que vous le pensiez ? Qu’est-ce qui vous motive et vous donne la force de continuer, la volonté d’atteindre ces objectifs que vous vous êtes fixés ? Il arrive que la pente soit si glissante, qu’on soit tenté de lâcher prise. Lire la suite

Hidden Figures : Work, Trust yourself and Cross the line. 

Je sors juste du cinéma et j’avais envie de voir ce film qui suscite tant de réactions. Mais contrairement à ce que je m’attendais, je n’en sors pas le coeur lourd et amer. Il faut dire que les commentaires que j’ai lus garantissait qu’on ne pouvait voir ce film et ne pas ressentir de la colère. Colère parce qu’il y a eu ségrégation. Colère parce qu’il y avait peu de reconnaissance. 

J’ai un sentiment tout autre. A y réfléchir, c’est plutôt de la fierté et de la détermination que je souhaite partager.


On peut être fier de ces femmes noires d’il y a des décennies, qui ont su s’imposer grâce à leur travail et leur persévérance. Il y a une leçon à retenir : on n’obtient rien sans y avoir mis de soi, sans compter. S’il fallait baisser les bras devant chaque « non », nous n’aurions certainement pas la situation dont nous bénéficions en ce vingt-et-unième siècle. 

De la détermination, ce film en est bourré. Et ça devrait nous booster dans nos perspectives actuelles. JUST GO AND NEVER FORGET TO TRY. La ligne n’est pas faite pour être droite. A nous de chausser les crampons pour résister aux et avancer malgré tout.

Self-confidence. Volonté. Sans oublier la dignité. Pour le POWER. SUCCESS. This is it. 

En bonus, « Les figures de l’ombre » a cette touche d’humour et d’émotions. Et « Cookie » joue à merveille !

A voir au Majestic Cinema Sofitel pour encore quelques jours.

P.S.: je ne sais pas d’où est sortie ce franglais. Prenez ça comme ça.

Pratiquez l’amitié.

Ce week-end, je n’avais qu’une seule envie : profiter de mes amis, de ceux que j’apprécie. Passer agréablement du temps avec des personnes simples, entières et nous raconter nos histoires, drôles, mélancoliques, pleines d’espoir. Comme si je n’avais plus de temps devant moi pour le faire. Et c’est exactement ce qui est arrivé.

Je n’avais pas imaginé à quel point j’en avais besoin. Nous sommes confinés dans un quotidien réglé autour de rendez-vous professionnels, nos dîners face à la télévision, et des « Hey », « Cc », « C’est comment ? » ou des « On dit quoi ? » whatsappés, twettés, inboxés, qui constituent le lien journalier, hebdomadaire ou mensuel avec ceux que nous apprécions.

Dans ces moments simples, mais intenses tels que la séance choukouya « Under the trees » – je sais que les connaisseurs ont déjà repéré le coin -, les retrouvailles inopinés chez une connaissance ou les bavardages tardifs devant le Bao Café, je me rends compte qu’il n’en faut pas beaucoup pour améliorer son quotidien. En 2 jours, j’ai refait le monde, bâti un empire, piqué des fous rires, fait un saut dans le passé, dessiné l’avenir… Rien qu’en prenant le temps de m’asseoir avec les autres.

Si vous vous sentez vidés, que la vie vous entraîne dans son courant de « nécessités » ou que, tout simplement, vous en avez envie, pratiquez l’amitié. Sortez du virtuel et revenez aux méthodes archaïques, celles qui mettent les gens face à face et leur permettent d’échanger leurs émotions, leurs désirs. Revenez au basic, et vous en sortirez requinqué du feu de la chaleur humaine. Ensuite, laissez-la embraser votre intérieur et vous illuminer pour embellir vos journées. Puis, quand elle baisse en intensité, recommencez

Excellente semaine à toutes et à tous.

Réinventer les codes : ce que vous avez manqué au #TedxAbidjan 

​Impacter son environnement, atteindre ses objectifs, ou promouvoir une meilleure Afrique, pleine d’ambition, de puissance et de volonté de bien vivre, bien faire, réussir ENSEMBLE et POUR SOI. C’est l’essentiel de ce que je retiens de cette édition du Tedx Abidjan de ce 29 octobre 2016.

L’un après l’autre, les speakers ont partagé leurs émotions, leurs envies, leurs ambitions.

Videk: s’investir auprès des enfants malvoyants et des défavorisés.

Ahmadou Bakayoko, DG de la RTI : réinventer un média national et l’ouvrir à de nouvelles perspectives d’envergure mondiale.

Robin, globe-trotter culinaire : parcourir le monde et faire découvrir le plaisir de partager des pancakes.

Fatou SY, dramaturge : dépassez les limites de la normalité et atteignez vos objectifs passionnés.

Ababacar M’Bengue : s’investir pour un leadership africain, pour bien vivre, vivre ensemble, avec méthodologie et ambition.

Ba Banga Neck : recréer un balafon chromatique pour rassembler toutes les sonorités des xylophones africains en 1 outil, accessible à tous.

Isabelle Moreno : abandonner une position « idéale » pour suivre une passion, et atteindre les sommets.

Issa Diabaté : revisiter les acquis pour améliorer le quotidien. 

Nafissa Hamidou : dépasser les préjugés et réussir là où on ne vous attend pas.

Jean-Luc Konan, banquier : « Laissez-vous guider par la main de Dieu » et placez votre confiance totale en LUI.

Fatoumata Kebe : sortir du quotidien, écraser les préjugés,surmonter les inégalités pour ensuite apporter du mieux aux plus défavorisés. 


En résumé : DEPASSEZ-VOUS ET BOUSCULEZ VOTRE QUOTIDIEN.

Tout est dans le détail

Prenez votre film préféré. Vous êtes sûr d’en connaître tous les dialogues, toutes les scènes par coeur. Le mien c’est « Un Prince à New York ». Depuis la musique du début jusqu’au petit bonus à la toute fin, je passe mon temps à parler en même temps que les personnages. D’ailleurs, l’une des phrases – ou réactions – les plus drôles reste pour moi celle – ci :

« Ahou Léonne. Ahou la Lionne ».

Bref, je suis convaincue que je sais tout de ce film. Et pourtant, dès que je prête un peu attention, je perçois à chaque nouveau visionnage un détail que je n’avais pas remarqué auparavant. Par exemple, la même chanson qui se répète mais avec différents interprètes. Ou le pull bleu du Prince de Zamunda. Il y a toujours quelque chose que je viens de voir.

Il en est de même dans la vie de tous les jours. Contrairement à ce que vous pensez, une multitude de détails vous échappe parce que vous êtes trop sûr de maîtriser votre environnement. Si vous prenez le temps et que vous prêtez une attention particulière, vous pourriez découvrir que votre conjoint(e) a cette petite moue spéciale quand il/elle mâche sa feuille de salade, qui est toujours trop grande pour sa fine bouche. Que ce collègue au bureau prend toujours le temps de remettre sa chaise en place quand il se lève, ce qui lui évite de se faire mal parce qu’il est maladroit. Ou encore, que la mousse à la fraise de votre glacier préféré est toujours en rupture de stock après 15h, parce que vous n’êtes pas le seul à savoir qu’elle est top.

Les détails, c’est ce qui fait la différence. Plus vous en savez, mieux vous saurez appréhender une situation, préparer une action, ou réagir face à un geste.

Prenez le temps d’observer. Qui sait, cela vous aidera (ou même vous sauvera) un jour.

#ChroniquesDuRamadhan #Day6 : La retenue

image

La retenue, c’est lorsque tu fais tout pour ne pas réagir quand la tresseuse s’obstine à vouloir peigner tes cheveux crépus malgré ton interdiction formelle (apparemment ça n’était pas assez ferme), qu’elle hurle dans tes oreilles pour parler à ses copines puisqu’elle a bien évidemment mis à fond sa sélection de coupé – décalé et qu’une dizaine de petits enfants jouent en désordre autour de toi…