Un mardi à Kouté

koute

image

« Soutien ça lume la nuit, enjaillement de lolo ».

Le cri du vendeur qui nous accueille nous fait toutes pouffer de rire. D’un air espiègle, il agite devant les visages des clientes arrêtées devant son étal des dessous de toutes les couleurs et qualités.

Kouté, certainement l’un des marchés de friperie les plus connus (et les plus anciens aussi) d’Abidjan. Vous y trouverez tout ce que vous cherchez: des draps aux jouets d’enfants, en passant par les produits de beauté et  les vêtements, toutes marques comprises. Il n’est pas rare de retrouver au milieu des « balles cassées » un top Mango, Zara, GAP, portant encore leur étiquette.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, ces lieux de friperie ne débordent pas de vieux vêtements utilisés et jetés à la poubelle, puis récupérés par des personnages véreux pour en faire profit. Il s’agit surtout de produits – sacs, chaussures, sous-vêtements – qui ont souvent des défauts de fabrication, plus ou moins imperceptibles, mais qui ne répondent plus aux standards de qualité des marques qui s’en débarrassent. Ils sont donc rassemblés – par un processus que j’ignore encore – en « balles », gros paquet bien attaché, embarqués sur bateau et livrés dans nos ports africains. Les acquéreurs en ont possession pour trois fois rien, mais réussissent à en tirer un bon pactole sur les marchés populaires. Une bonne source de revenus, somme toute.

En ces temps de galère, si vous ne rechignez pas à « fouiller », vous pourriez y trouver votre bonheur, qui sait…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s