Sachons garder nos talents…

Murielle Ahouré, première ivoirienne à accéder à la finale 100m dames des Jeux Olympiques. Fierté nationale.

Ben Youssouf Méité, talentueux espoir qu’on espère voir faire de même du côté des hommes. Fierté nationale.

René-Phillipe Kouassi, parmi les 32 meilleurs archers, espoir national.

Roméo Koné, judoka, représente le pays.

Combien d’athlètes ivoiriens ont du potentiel? Où sont-ils?

Priscilla Gneto, ivoirienne d’origine, médaille de bronze au judo, pour le compte de la France.

Ils sont nombreux, ceux qui ont le talent, et qu’on a laissé s’échapper pour le compte de pays qui leur offre le soutien technique et financier nécessaire pour atteindre des objectifs de performance. Pays africains, que faisons-nous? Rien. A peine si nous les applaudissons, encore moins les prendre en charge. Tant qu’il en sera ainsi, nous verrons nos sprinters, coureurs de fond, nageurs, etc. s’envoler pour des terres où l’herbe est clairement plus verte. Il ne faudra pas s’en plaindre. Il y a mieux à faire. Réorganisons-nous. agissons, impliquons davantage nos fédérations. C’est sûr que c’est facile de le dire ainsi, mais vraiment, on en a marre de voir nos frères et soeurs briller pour les autres.

Comme il est si bien écrit sur Papier Génique, Pourtant les graines viennent de chez nous… Lisez la petite histoire.

2 réflexions au sujet de « Sachons garder nos talents… »

  1. Malheuresement en COTE d’IVOIRE et partout ailleurs en Afrique,nous n’avons pas cette CULTURE de VALORISATION de nos ATHLETES NATIONAUX.Les MOYENS FINANCIERS sont pas l’unique excuse.L’état a sans doute d’autres priorités en ce moment.Seuls les médailles olympiques rapportées par les sportifs vous intéressent d’avantage.Combien d’articles ont été consacrées à ces CHAMPIONS par la PRESSE IVOIRIENNE,combien de médaillés les ivoiriens connaisssent,parlent-ils d’eux en dehors de ces concours organisés sur le plan international,les considèrent-ils comme des STARS à part entières qui se battent pour la COTE d’IVOIRE.Représenter une nation est une preuve d’amour pour son pays.Tant que les Ivoiriens ne l’auront pas compris d’autres »petites graines »qui sont nées sur la Terre d’Eburnie accepteront de »POUSSER ailleurs ».Dommage qu’il en soit ainsi pour un athlète de haut niveau,choisir le pays qu’il représente est primordial dans sa carrière et pour l’avenir de la discipline qu’il a choisi.A vous de le savoir chers frères et soeurs ivoiriens,ne laissez plus filer vos »petites graines ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s