Deuxième tentation du Ramadan: La Provocation.

Repos toute la journée; enfin, bavardages autour des vacances de la maisonnée. Et ça parle de Washington, New York, The White House, Obama… Il est déjà 18h quand je me décide à aller faire les courses pour le dîner.

Tranquillement en train d’attendre de me faire servir chez le boucher, je vois un « frère » black qui, sans grande gêne, fait fi de toux ceux qui le précèdent, et réclame qu’on lui donne ce qu’il désire. Malgré moi, j’ai pas pu me retenir de lui faire remarquer qu’il y en a qui sont aussi pressés que lui. Et le monsieur qui, comme je m’y attendais, part en vrille… Je préfère calmer le jeu, parce que je me connais…

Ce genre de comportement est difficilement gérable quand on jeûne, surtout quand comme moi, on déteste ces marques d’impolitesse civile. Mais c’est là tout le fond du Ramadan, tester nos capacités à nous maîtriser dans des situations conflictuelles.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s