Quand on refuse, on dit non

Extrait de l’oeuvre de feu Ahmadou Kourouma, relatant les aventures d’un ex-enfant soldat du Liberia, confronté à la guerre tribale en Côte d’Ivoire…

« J’ai demandé à Fanta si c’était mérité pour le peuple ivoirien. Elle a répondu:

«Mon père, ton maître Youssouf, a dit que l’omniprésent au ciel, Allah, n’agit jamais sans raison. Toute épreuve pour un peuple ou bien sert à purger des fautes ou signifie la promesse d’un immense bonheur. Ce bonheur immense, pour le peuple ivoirien, pourrait être simplement la démocratie. La démocratie est l’abaissement des passions, la tolérance de l’autre.»

Ahmadou Kourouma, « Quand on refuse on dit non ».

Macmady, Thinkin’ about the World ::::: Mis en ligne avec WordPress pour BlackBerry

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s