18 ou 21 ans, à quel âge voter?

Résultat d’une petite discussion sur le fil twitter #civnext , entièrement consacré à la récolte d’idées novatrices pour la Côte d’Ivoire, il revient qu’il est nécessaire d’éclairer les choses quand à l’âge légal du vote dans notre pays.

Dans un article sur son blog http://dansmacabeza.blogspot.com/, @iamstephanek met sur le tapis la « fragilité d’esprit » que la jeunesse ivoirienne a démontrée, suite aux différentes manipulations dont elle a fait l’objet de part et d’autre des partis politiques.

« Tout au long de ces longs mois de crise et des endoctrinements réussis par l’un ou l’autre camp, j’ai eu le temps de les écouter argumenter et défendre des positions. Au-delà des points de vue parfois limités, ces esprits en formation deviennent les plus rigides quand il s’agit de s’ouvrir à de nouveaux horizons. »

Pour moi, la question est beaucoup plus vaste qu’une simple habilité à pouvoir choisir par soi-même. Je pense que le problème est beaucoup plus profond, et résulte d’un manque d’implication de la jeunesse dans les domaines essentiels de la vie du pays, dans lesquels ils seront appelés à intervenir, si ce n’est déjà le cas.

Impliquer la jeunesse, ce n’est pas seulement leur donner une seule voix à travers une association estudiantine, qui, nous l’aurons vu, n’a pas su faire la part des choses et s’est finalement transformée en appui politique, après déchirures de ses leaders. Impliquer la jeunesse, c’est tout d’abord lui dire et lui montrer qu’elle a son mot à dire pour son propre avenir, puisqu’elle sera responsable de la gestion du pays et des générations qui suivront. Le système éducatif de la Côte d’Ivoire a le devoir d’intégrer des notions telles que le civisme, le développement, l’éthique … dans ses programmes. C’est même une obligation si nous voulons éviter de retomber dans des travers qui ont entraînés la situation actuelle. Chaque jeune devrait être capable d’analyser, le plus objectivement possible, les situations qui se présentent à lui, et d’en ressortir les conclusions nécessaires.

Impliquer la jeunesse, c’est lui montrer les voies de son avenir, et lui donner la possibilité de choisir celle qui lui convient le mieux, après en avoir analysé les avantages et conséquences.  Et je pense, que bien éduqué, et avec une bonne formation de base, à 18 ans, on est capable de savoir ce que l’on veut…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s