Unité Ivoirienne

Ca a du bon de partager et d’échanger. A l’instant où je rédige cet article, un compatriote et moi tentons d’expliquer à des amis d’origine congolaise et gabonaise, que la Côte d’Ivoire est une terre exceptionnelle, dont les habitants ont su faire fi de leurs spécificités culturelles au point de se mélanger, à un tel degré qu’il est pratiquement impossible de différencier tel ou tel groupe ethnique à vue d’oeil.

Tout est parti d’une plaisanterie toute simple sur la « beauté » des filles d’Afrique centrale, qui permettrait de déterminer aisément leur origine. De fil en aiguille, de comparaison en comparaison, fiers ivoiriens que nous sommes, nous n’avons pas résisté à la tentation de faire étalage de la diversité culturelle ivoirienne. Il est vrai qu’avec 60 ethnies, constituant plusieurs groupes, nous aurions pu conserver nos spécificités dans chacun d’entre eux. Pourtant, nous avons su nous « mélanger » au gré des flux migratoires d’est en ouest, du nord vers le sud, de telle manière que même si les grands groupes se repèrent dans des zones ciblées, chaque ethnie a trouvé sa place dans la ville de l’autre, épousant la culture de l’autre, sans pour autant en oublier la sienne. Et cela, c’est LA RICHESSE de la Côte d’Ivoire, c’est ce qui a toujours fait sa force: une mixité incroyable qui a su faire de chacun de ses enfants un frère pour l’autre, peu importe d’où il vient. Comment est né le NOUCHI, notre « langue nationale »? Je dirais d’un besoin de se comprendre, mais surtout de se créer un langage commun qui bannit toute différence entre nous. C’est pourquoi cet argot tire son vocabulaire de toutes les langues nationales et mêmes étrangères: français, anglais, peut-être même le chinois si l’on fouille bien… C’est là, la preuve que nous nous aimons, que nous aimons notre pays.

Comment se fait-il que nous ayions pu oublier cela, devenir des ennemis, et laisser la politique nous liguer les uns contre les autres? Il est grand temps de reprendre en mains les rennes de notre destinée commune, car personne ne doit arriver à nous catégoriser et nous cantonner dans un clan, au fil de sa volonté personnelle de diriger un pays qu’il ne mérite pas au fond, s’il doit créer la division.

Une réflexion au sujet de « Unité Ivoirienne »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s